En ce début d’été, Vanessa Ritter publie un livre au titre plus que prometteur : « La nutrithérHAPPY! manger mieux, ça rend heureux! ». Il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité au vif. Je suis donc allée à la rencontre de cette jeune auteure pour tenter de savoir si les promesses de ce titre évocateur étaient tenues. Interview !

Nutrithérapie ou nutrithérHAPPY ?

Lisa Hueber : Bonjour Vanessa! Quelles sont les raisons qui poussent une jeune femme à écrire un livre sur la nutrithérapie ?

Vanessa Ritter: J’ai toujours été passionnée par la santé naturelle. De plus, je suis persuadée que chacun peut améliorer sa santé en adaptant sa façon de manger. C’est principalement pour ces deux considérations que je me suis tout naturellement tournée vers la nutrithérapie. Mais il y a aussi une raison plus personnelle: j’ai dû faire face, très jeune, à la maladie de mon papa. J’ai alors essayé de trouver les causes – mais surtout des moyens naturels – pour prévenir et guérir les maladies du quotidien. Par ailleurs, l’émergence des maladies dites de civilisations n’a rien arrangé: le surpoids, l’obésité, le diabète et les maladies cardio-vasculaires sont devenus un véritable fléau. Le point positif dans tout cela est que l’on peut inverser la tendance et devenir acteur de sa santé.

La nutrithérapie consiste à se soigner par l'alimentation.

Lisa Hueber : Justement, il y a une question qui me brûle les lèvres : qu’est-ce que la nutrithérapie?

La nutrithérapie n’est pas une médecine alternative. Elle fait l’objet d’une formation très dense, d’une durée de deux ans et à un niveau très soutenu. Elle s ‘adresse avant tout au personnel du corps médical, mais avec beaucoup de travail, quelques acharnés passionnés et tenaces peuvent aussi s’en sortir vainqueurs! Pour faire court et simple, il s’agit d’une médecine qui vise à :

  • soigner par l’alimentation,
  • restaurer l’énergie du patient,
  • optimiser les fonctions naturelles du corps,
  • corriger les déficits nutritionnels ainsi que les déséquilibres alimentaires,
  • prévenir et co-traiter les maladies (en association avec le médecin) en utilisant les bienfaits des aliments et nutriments, dans certains cas avec des doses pharmacologiques, ainsi que certains compléments alimentaires, lorsque les dosages ne peuvent être atteints par l’alimentation.

LH : Mais, d’après le titre, ce livre ne traite pas de nutrithérapie, mais bien de nutrithér-happy, non?

« Il existe un lien très fort entre sa façon de s’alimenter et son humeur. »

Vanessa Ritter, auteure de « La nutrithérHAPPY! : manger mieux, ça rend heureux ».
La nutritherHAPPY! : manger mieux, ça rend heureux ! Un livre de Vanessa Ritter paru aux éditions La Californie.

Pour acheter le livre « La nutrithérHAPPY! manger mieux, ça rend heureux » en librairie ou en ligne:
Depuis la France : CLIQUEZ ICI

Pour la Suisse, CLIQUEZ LÀ.

Absolument! Le jeu de mot insiste sur le fait qu’on peut manger sainement et trouver ça bon! En effet, il existe un lien très fort entre sa façon de s’alimenter et son humeur. On peut également corriger un grand nombre de désordres psychologiques grâce à la nutrithérapie. Trop souvent, on pense que manger sainement veut dire fade, sans saveur et sans plaisir. En écrivant ce livre, par les recettes qui l’illustrent, je souhaite montrer qu’on peut allier plaisir gustatif et alimentation saine.
Le bonheur vient aussi de l’assiette ! Vous pouvez d’ailleurs tester ces deux recettes parues dans votre magazine Découverte : Le pudding de chia à la cannelle, aux figues et granola aux noisettes et le porridge avoine-banane pas comme les autres.

« Le corps humain est fascinant et incroyablement puissant, il faut juste savoir comment l’aider au quotidien »

Bien plus que des recettes!

LH: En quoi ce livre se différencie-t-il des livres de recettes traditionnels ?

Mais tout simplement parce que ce n’est pas un livre de recettes! (Rires). En écrivant cet ouvrage, je souhaitais faire passer un message, planter une graine dans les esprits, forcer à la réflexion et montrer aux lectrices et lecteurs qu’il existe une autre façon de voir les choses que l’on met dans son assiette. Notre corps est un temple sacré, on ne devrait pas y faire entrer n’importe quoi sans en connaître les effets à plus ou moins long terme… Le corps humain est fascinant et incroyablement puissant, il faut juste savoir comment l’aider au quotidien… Si l’alimentation peut permettre de réduire, voire même de remplacer la prise de certains traitements (parfois lourds), je pense que cela mérite que l’on s’attarde un peu plus sur le sujet.

L'alimentation anti-inflammatoire est la base de la nutrithérapie, selon Vanessa Ritter, nutrithérapeute.
« La nutrithérHAPPY! : manger mieux, ça rend heureux », paru aux éditions La Californie. L’alimentation anti-inflammatoire est une des bases de la nutrithérapie.

LH: Qu’est-ce que ce livre peut apporter à ses lectrices et lecteurs ?

Nous sentons une vraie prise de conscience collective, sans doute aidée par les opérations de sensibilisation (manger-bouger, etc…). Nombre d’entre nous souhaitent non seulement améliorer leur façon de s’alimenter, mais aussi tendre vers plus de bien-être. Malheureusement, la plupart ne savent pas comment procéder, ni par où commencer ou tout simplement vers qui se tourner. Ce livre est un bon point de départ, dans le sens où il explique les fondement de la nutrithérapie et en propose une application directe grâce à de délicieuses recettes! La nutrithérHAPPY! apporte des éléments pragmatiques et concrets pour initier les changements positifs que nous attendons, ceux qui nous mèneront vers un mode de vie plus sain.

« Il faut commencer par des petits pas, un aliment sain introduit va en chasser un mauvais… »

Changer ses habitudes alimentaires avec la nutrithérHAPPY!

LH: Quels sont tes conseils pour changer ses habitudes alimentaires ?

On ne change pas des habitudes du jour au lendemain… Rien ne sert d’appliquer tous les conseils simultanément, cela serait voué à l’échec. Je pense qu’il faut commencer par des petits pas, un aliment sain introduit va en chasser un mauvais… Il n’y a pas d’urgence, mieux vaut tenir le rythme. C’est un pari que l’on prend pour son corps sur le long terme. L’important est de savoir que le cerveau met environ trois semaines à endorphiniser les aliments. Ainsi, quelqu’un qui n’aime pas le thé vert devra l’introduire de façon progressive dans son quotidien (par exemple en remplaçant un café par une tasse de thé) et essayer de créer un petit rituel, une ambiance positive autour de celui-ci afin que cela devienne un moment plaisir.

Par exemple, pourquoi ne pas faire une pause dans sa journée? Il suffit de prendre le temps de boire doucement sa tasse de thé, sur les notes de votre morceau de musique préféré. Vous pouvez aussi allumer une bougie et savourer ce thé en prenant conscience des bienfaits qu’il va vous apporter et répéter cette action pendant un mois, tous les jours.

Une autre piste : remplacez l’huile d’olive sur la salade par de l’huile de colza (qu’il ne pas chauffer, sous peine de détruire les oméga-3). Ou alors, troquez votre carreau de chocolat au lait par un carreau de chocolat noir 75%… Ce ne sont que quelques exemples, mais vous trouverez bien d’autres pistes dans le livre!

La recette du pain nordique par Vanessa Ritter, auteur du livre "la nutritherHAPPY! : manger mieux, ça rend heureux !"
« La nutrithérHAPPY! : manger mieux, ça rend heureux », paru aux éditions La Californie. Photo : Sylvain Sester

Pour acheter le livre « La nutrithérHAPPY! manger mieux, ça rend heureux » en librairie ou en ligne:
Depuis la France : CLIQUEZ ICI

Pour la Suisse, CLIQUEZ LÀ.

Des effets ressentis à court et long terme

LH: Ressent-on les effets rapidement? Quels sont les effets à court, moyen et long terme ?

La bonne nouvelle avec la nutrithérapie, c’est que le patient va très rapidement voir les effets sur son corps: ce qui est très encourageant! Cependant, la prévention étant un des principes de la nutrithérapie, on peut aussi parier sur du long terme sans crainte de l’échec.

« La nutrithérapie est une éducation et le nutrithérapeute est un éducateur de santé. »

LH: Et on ne ressent aucune frustration, comme c’est la cas avec les régimes, notamment…?

Aucune frustration puisqu’il ne s’agit justement pas d’un régime! La nutrithérapie est une éducation et le nutrithérapeute est un éducateur de santé. L’objectif est d’apprendre une nouvelle façon de s’alimenter, mais surtout de comprendre pourquoi il faut privilégier certains aliments et en éviter d’autres. Je pense qu’à partir du moment où l’on connaît le pouvoir des aliments sur notre corps (tant néfastes que bénéfiques), on est plus enclin à effectuer les changements.

LH: Pourquoi avoir choisi les Éditions la Californie ?

Les éditions la Californie, c’est avant tout original et local, mais c’est aussi une collection Les livres qui font du bien, avec des ouvrages qui attirent l’esprit sur la réflexion, l’alimentation et la pensée-non formatée. Les livres qui font du bien proposent un nouveau regard sur le développement personnel et spirituel en misant sur l’intelligence, la sensibilité et la subtilité des lectrices et lecteurs. C’est cette approche spirituelle et pragmatique qui m’a plu et c’est ainsi que ce livre a tout naturellement trouvé sa place au sein de cette collection.

Se lancer dans la nutrithérapie : comment faire?

LH: Si les lecteurs veulent aller plus loin, que peuvent-ils faire?

Vanessa Ritter, auteure du livre "la nutritherHAPPY! : manger mieux, ça rend heureux !"
Vanessa Ritter, auteure de « La nutrithérHAPPY! manger mieux, ça rend heureux ». Photo : Sylvain Sester.

Les nutrithérapeutes ne sont pas encore très nombreux dans notre région (l’Alsace), mais dans un premier temps, je peux conseiller d’appliquer tous les conseils cités dans le livre, ce qui aidera déjà grandement. Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, je leur donne rendez-vous très bientôt, lorsque j’ouvrirai mon cabinet!

LH: Quels sont tes projets pour la suite?

Après l’obtention de ma certification en nutrithérapie, je souhaite -dans un premier temps- exercer cette passion en alternance avec mon emploi actuel. J’envisage également une ou plusieurs spécialisations, mais je n’en ai pas encore défini le domaine.

S’associer à d’autres praticiens tels que des sages-femmes, kinésithérapeutes, médecins généralistes et spécialistes pourrait être une autre idée intéressante, mais rien n’est encore décidé. Je déborde de projets et d’idées dans ce domaine, mais je pense qu’il est plus sage de les garder bien précieusement pour moi, pour le moment…! Quoi qu’il en soit, je pense que cette médecine, qui ne cesse de se développer, est l’avenir. J’ai donc à cœur de me former et de régulièrement approfondir mes connaissances, pour être toujours à la page et mettre les dernières découvertes en matière de santé naturelle, ainsi que de mon expérience et mes compétences, au service de mon prochain.

Vanessa Ritter parle de nutrithérapie au Forum du Livre de Saint-Louis, en mai 2022

Une interview réalisée par David Andres Filmmaker.

Pour acheter le livre « La nutrithérHAPPY! manger mieux, ça rend heureux » en librairie ou en ligne:
Depuis la France : CLIQUEZ ICI

Pour la Suisse, CLIQUEZ LÀ.

Où acheter le livre La nutrithérHAPPY! ?

Pour la France, le livre « La nutrithérHAPPY! » est disponible dans toutes les librairies via le réseau DILICOM, dans les librairies et commerces partenaires ou dans la boutique en ligne des Éditions La Californie.

Pour la Suisse, le livre « La nutrithérHAPPY! » est distribué par les Éditions Scriptis.